{ Entre Ciel et Terre }

𝐈𝐥 𝐲 𝐚 𝐪𝐮𝐢𝐧𝐳𝐞 𝐚𝐧𝐬, 𝐣’𝐚𝐫𝐫𝐢𝐯𝐚𝐢𝐬 𝐞𝐧 𝐅𝐫𝐚𝐧𝐜𝐞 𝐚𝐯𝐞𝐜 𝐥𝐚 𝐯𝐨𝐥𝐨𝐧𝐭é 𝐟𝐞𝐫𝐦𝐞 𝐝𝐞 𝐟𝐚𝐢𝐫𝐞 𝐜𝐞 𝐪𝐮’𝐢𝐥 𝐟𝐚𝐥𝐥𝐚𝐢𝐭 𝐩𝐨𝐮𝐫 𝐦’𝐢𝐧𝐭é𝐠𝐫𝐞𝐫.

Me perfectionner en langues, trouver un CDI, me former, construire ma carrière en entreprise, me former à nouveau dans un domaine où j’avais enfin la conviction d’être arrivée à la maison, la Musique et m'installer à mon compte.

Aujourd’hui, j’ai mon entreprise dont le moteur est ma passion première, prends des apéros et des croissants, comme de nombreux Français.

Tout ce que j'avais imaginé.

Pourtant, ces derniers temps, alors que l'hémisphère Sud bascule dans l'hiver, Madà me manque un peu plus que d’habitude et, avec lui, une certaine partie de moi-même.

Celle qui avait un trop plein de soleil, Celle qui mangeait du riz au petit-déjeuner, Celle qui marchait pieds nus dès qu’elle le pouvait. Celle que j'ai laissée là-bas, il y a maintenant quinze ans...

Sous couvert du désir d'intégration, j’ai sans doute parfois oublié d’où je venais.

Le bandeau, cousu par une compatriote, que vous apercevez sur ma tête n'est pas juste là pour la déco. Même s'il ne suffit pas pour réduire la distance, comme un petit miracle, il apaise un peu la nostalgie, facilite ma reconnexion à ma part ensoleillée et sauvage peut-être, au cœur d’une France qui m'offre une certaine modernité et un confort certain .

Je me surprends à retrouver le plaisir d’être pieds nus en séances d’accompagnement et m’émerveille de voir que mes clients me suivent, le cœur grand ouvert, dans mon élan.

S’intégrer, c’est aussi réintégrer toutes les parts de soi.

Entre mon île et la France, entre le Business et la Musique, entre l'Hiver et l’Été, entre le Ciel et la Terre.




11 vues